Une vie sexuelle sans tracas !

Programme d’éducation à la santé visant la prévention des ITSS par l’adoption de comportements sexuels sécuritaires chez les adultes de 20 à 40 ans d’une clinique membre du réseau Infirmia                                  

Capsule 1 - Les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS)

Introduction

Plan de la capsule 1 

Partie 1 :

  • Agents pathogènes
  • Modes de transmission des ITSS
  • Symptômes des ITSS
  • Conséquences et complications des ITSS


Partie 2 :

  • Questions de compréhension
  • Évaluation de la capsule

Introduction

Introduction

  • ITSS : infection transmissible sexuellement et par le sang
  • MTS : maladie transmise sexuellement
  • Trois grandes classes : virus, bactérie et parasite

1. Les virus




Les virus 


L'herpès

Les hépatites B & C

Le virus du papillome humain (VPH)

Le virus de l'immunodéficience humaine (VIH)


  • Surtout asymptomatiques
  • Peu de traitement pour guérir


Figure 1. Virus, Image libre de droits.

1.1 Les virus

L'herpès 

Transmission : par contact direct avec le liquide biologique, lorsqu'il y a ou non pénétration du pénis dans la bouche, le vagin ou l'anus et lors du contact peau à peau avec lésions actives ou non 

Symptômes : petits ulcères douloureux

Complications : réapparition des ulcères tout au long de la vie

Traitement : non, mais possibilité de soulager les symptômes et réduire la fréquence d'apparition

(MSSS, 2016 ; SOGC, 2017), Figure 2. Herpès. © SOGC, 2017. Reproduit avec permission.

Les hépatites B & C

Transmission : par le sang avec du matériel contaminé (hépatites B & C), pénétration du pénis dans la bouche, le vagin ou l'anus (hépatite B)

Symptômes : fatigue, perte d'appétit, douleurs au ventre, jaunisse (hépatites B & C), fièvre, nausées et vomissements (hépatite B)

Complications : cirrhose ou cancer du foie

Traitement : limiter la gravité, parfois guérir 

(MSSS, 2016 ; SOGC, 2017) 

Le virus du papillome humaine (VPH)

Transmission : avec ou sans pénétration ou contact peau à peau 

Symptômes : condylomes, irritation, démangeaisons, lésions au col de l'utérus

Complications : lésions peuvent devenir cancéreuses

Traitement : non, mais possible d'éliminer les condylomes

(MSSS, 2016 ; SOGC, 2017), Figure 3. VPH. © SOGC, 2017. Reproduit avec permission.

Virus de l'immunodéficience humaine (VIH)

Transmission : partage de matériel contaminé, pénétration, pratique orale et durant l'accouchement ou l'allaitement

Symptômes : fièvre, fatigue, maux de têtes ou de gorge, ganglions enflés, diarrhée, perte de poids

Complications : affaiblissement du système immunitaire, peut évoluer vers le SIDA

Traitement : non, mais possible de contrôler le virus et d'en limiter la gravité

(Gouvernement du Québec, 2017 ; MSSS, 2016), Figure 4. VIH. © SOGC, 2017. Reproduit avec permission.                                                          

2. Les bactéries



Les bactéries


La chlamydia

La gonorrhée

La syphilis


  • Antibiotiques
  • Souvent asymptomatiques 


Figure 5. Bactérie. Image libre de droits.

2.2 Les bactéries

La chlamydia

Transmission : pénétration du pénis dans la bouche, le vagin ou l'anus, liquide biologique contaminé dans les yeux

Symptômes : douleur ventrale, vaginale, en urinant ou lors des relations sexuelles, écoulements anormaux du pénis, du vagin ou de l'anus

Complications : Infertilité, difficulté à devenir enceinte ou problème durant la grossesse


(MSSS, 2016 ; SOGC, 2017), Figure 6. Chlamydia. © SOGC, 2017. Reproduit avec permission.

La gonorrhée

Transmission : pénétration du pénis dans la bouche, le vagin ou l'anus

Symptômes : douleur au bas du ventre, à la gorge, en urinant ou lors des relations sexuelles, écoulements anormaux du pénis, du vagin ou l'anus. 

Complications : Infertilité, difficulté à devenir enceinte ou problème durant la grossesse, risque de contracter ou transmettre le VIH

(MSSS, 2016 ; SOGC, 2017), Figure 7. Gonorrhée. © SOGC, 2017. Reproduit avec permission.

La syphilis

Transmission : le sang, la pénétration du pénis dans la bouche, le vagin ou l'anus, contact peau à peau avec des lésions, lors de l'accouchement

Symptômes : 

  1. Phase primaire : ulcères non douloureux aux organes génitaux, l'anus, la bouche ou la gorge
  2. Phase secondaire : symptômes de grippe avec présence de rougeurs ou boutons
  3. Phase de latence
  4. Phase tertiaire : apparition des complications

Complications : dommages au coeur,  foie, cerveau, os et risque de contracter et transmettre le VIH

(MSSS, 2016 ; SOGC, 2017 ; PVSQ, 2016), Figure 8. Herpès. © SOGC, 2017. Reproduit avec permission.

3. Les parasites

Parasites - La trichomonase

Transmission : rapports sexuels

Symptômes :

  • Femmes : pertes vaginales, démangeaisons, sensation de brûlure
  • Hommes : Asymptomatique

Complications : 

  • Femmes : cancer du col de l'utérus, infertilité, endométrite
  • Hommes : stérilité et douleur au moment d'uriner

Traitement : antibactérien

(Van Schalkwyk & Yudin, 2015), Figure 9. Trichomonase. © SOGC, 2017. Reproduit avec permission.

4. Les complications

40 000 Québécois et Québécoises recevront un diagnostic d'ITSS cette année


  • Différents au sein d'un couple ou une famille
  • Brimer la réputation sociale
  • Problèmes financiers
  • Sentiments de honte, rejet et stigmatisation
(Laberge, 2013 ; Santé publique Outaouais, 2017)

5.1Question - Les ITSS et leurs symptômes

Associez chacune des ITSS à leurs symptômes principaux
  • Syphilis
    Présence d’ulcères non douloureux en premier temps, puis symptômes s’apparentant à ceux de la grippe, phase de latence puis apparition des complications
  • Herpès
    Petits ulcères douloureux, les symptômes peuvent réapparaitre tout au long de la vie
  • VPH
    Présence de petites verrues (condylomes)
  • Trichomonase
    Pertes vaginales mousseuses chez la femme et démangeaisons

5.2 Question - Les ITSS et leurs complications

Associez chacune des ITSS suivantes à leurs complications correspondantes lorsqu’elles ne sont pas traitées 
  • Chlamydia
    Infertilité, difficulté à devenir enceinte ou problèmes durant la grossesse
  • Hépatites B & C
    Risque de développer cirrhose ou cancer du foie
  • VIH
    Affaiblissement graduel du système immunitaire
  • Syphilis
    Dommages au cœur, au foie, au cerveau et aux os

5.3 Question - Les modes de transmissions des ITSS

  • L’herpès peut se transmettre par contact génital, anal, oro-génital, et contact peau à peau
  • Les hépatites B & C peuvent se transmettre par partage de matériel contaminé (injection, inhalation, tatouage), génital, anal et oro-génital
  • Le VPH se transmet seulement par contact des muqueuses (contact génital, anal et oro-génital )
Vrai ou Faux. Cochez la réponse correspondante 

5.4 Question - Agent pathogène

Associez l’agent pathogène (virus, bactérie, parasite) à chacune des ITSS en sélectionnant la bonne réponse :

Trichomonas

VIH 

Chlamydia 

Gonorrhée 

6. Conclusion

Éléments à retenir

  1. Il existe trois différents types d'ITSS : virus, bactérie et parasite
  2. Les ITSS sont fréquemment asymptomatiques
  3. Il est possible de contracter une ITSS même s'il n'y a pas de pénétration

7.1 Évaluation de la capsule

  • Homme
  • Femme
  • Préfère ne pas répondre

Les questions qui suivent visent à connaître les caractéristiques des apprenants, les résultats demeureront anonymes.

De quel sexe êtes-vous ?

7.2 Évaluation de la capsule

  • Moins de 20 ans
  • 20 à 30 ans
  • 31 à 40 ans
  • 40 ans et plus

Dans quel groupe d'âge vous situez-vous ?

7.3 Évaluation de la capsule

  • À votre avis, est-ce que le contenu était assez complet pour couvrir vos besoins d'apprentissage ?
  • À votre avis, est-ce que la façon de présenter le matériel (e-learning) était adapté au contenu présenté ?
  • À votre avis, est-ce que la façon de présenter le matériel (e-learning) était adapté à votre style d'apprentissage ?
  • À votre avis, est-ce que la façon de présenter le matériel (e-learning) était adapté à votre niveau de compréhension ?
  • À votre avis, est-ce que la qualité visuelle et la narration étaient adéquats ?
  • À votre avis, aurait-il été préférable d'offrir cette formation en face à face ?

Les questions qui suivent visent à déterminer votre appréciation globale de l'activité. Les résultats demeureront anonymes.

Cliquez sur vrai si vous êtes en accord avec les déclarations ci-dessous, ou cliquez sur faux si vous êtes en désaccord.

8. Références

Références

Altmann, G. (2017). Bactérie [illustration]. Repéré à https://pixabay.com/fr/bact%C3%A9ries-agent-pathog%C3%A8ne-infection-426997/ 

Gouvernement du Québec. (2017). Portail santé mieux-être : Infections transmissibles sexuellement et par le   sang (ITSS). Repéré à http://www.sante.gouv.qc.ca/dossiers/itss/

Laberge, G. (2013). Les corrélats internes et intra et interpersonnels de la sexualité à risque chez les                  adolescents et les jeunes adultes (Thèse de doctorat inédite). Université du Québec à Trois-Rivières, QC.

Ministère de la Santé et des Services sociaux. (2016). À bien y penser. Repéré à http://itss.gouv.qc.ca/mts-its-itss.dhtml

Portail VIH sida du Québec. (2016). VIH/ITSS. Repéré à http://pvsq.org 

Santé publique Outaouais. (2017). ITSS : des réponses à vos questions. Repéré à http://santepublique-outaouais.qc.ca/fileadmin/documents/ITSS_Reponses_aux_questions.pdf

Socha, A. (2017). Virus [illustration]. Repéré à https://pixabay.com/fr/virus-microscope-infection-1812092/ 

Van Schalkwyk J. & H.Yudin, M. (2015). Vulvovaginite : Dépistage et prise en charge de la trichomonase, de la candidose vulvovaginale et de la candidose bactérienne. Journal d’obstétrique et gynécologie du Canada, 38(12), S587-S596

Société des Obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC). (2017). Le sexe et moi : ITS. Repéré à http://www.sexandu.ca/fr/stis/

Suite

Vous pouvez maintenant passer à la capsule 2 : se protéger des ITSS

Capsule 2 - Se protéger des ITSS

Introduction

Plan de la capsule 2 

Partie 1 :

  • Les moyens de protection : 

        1. Le condom masculin

        2. Le condom féminin

        3. La digue dentaire

  • Les obstacles à l'utilisation des moyens de protection


Partie 2 :

  • Questions de compréhension
  • Évaluation de la capsule

Introduction

Introduction

  • Seules les méthodes barrières protègent des ITSS
  • Il est possible de contracter une ITSS malgré le port du condom
  • Le condom demeure la meilleure méthode barrière contre les ITSS
  • Utilisation de lubrifiant

1. Le condom masculin

Conception du condom masculin

  • Latex
  • Polyuréthane
  • Membrane naturelle

Les types de condoms masculins

  • Lubrifié
  • Plus épais
  • Non lubrifié
  • Galbé


(ASPC, 2016)


L'installation du condom masculin

  1. Installer le condom sur le bout du pénis
  2. Pincer l'extrémité
  3. Dérouler le plus loin possible
  4. Tenir fermement la base du condom et se retirer
  5. Faire un noeud à l'extrémité du condom
  6. Le jeter dans une poubelle
(FQPN, 2017), Figure 1. Condom, Image libre de droits.

2. Le condom féminin

Conception du condom féminin

  • Polyuréthane
  • Deux anneaux flexibles
  • Peut être utilisé dans le vagin ou l'anus
(FQPN, 2017)

L'installation

  1. Pincer l'anneau à l'extrémité fermée du condom
  2. Insérer dans le vagin jusqu'au col de l'utérus
  3. Laisser l'autre extrémité à l'extérieur du vagin
  4. Tenir cette extrémité au début de la pénétration
  5. Retirer le condom
  6. Faire un noeud à l'extrémité du condom
  7. Le jeter dans une poubelle
(FQPN, 2017), Figure 2. Condom interne. © FQPN, 2016. Reproduit avec permission.


                                     Quelques spécificités


  • Ne pas utiliser en même temps que le condom masculin
  • Usage unique

3. La digue dentaire

La digue dentaire

Spécificités :

  • Relation orogénital
  • Feuille de latex
  • Peut être utilisé sur la vulve ou l'anus


L'installation :

1. Lubrifiant

2. Appliquer sur la vulve ou l'anus du partenaire

3. Maintenir en place 

4. Jeter la digue dentaire

 (Laberge, 2013)

La fabrication d'une digue dentaire

(0:59 secondes)

4.1 Les obstacles au port du condom

Les obstacles au port du condom

  • Pratiques sexuelles sécuritaires
  • Comprendre vos sentiments et désirs sexuels
  • Discuter des pratiques sécuritaires avec votre partenaire
(FQPN, 2015)

4.2 Les obstacles au port du condom

Les obstacles au port du condom

Physiques : 

  • Diminution de la sensibilité
  • Perte ou diminution de l'érection lors de l'installation


Psychologiques :

  • Barrière à la confiance et l'intimité


Cognitives :

  • Pensée magique
  • Se croire en mesure de bien choisir ses partenaires sexuels
  • Consommation

(FQPN, 2015 ; Lacombe ; 2005)

5.1 Question - L'application du condom masculin

Cliquez sur le texte pour identifier les trois erreurs dans cette séquence d'application du condom masculin.

( Balayez l'image de la gauche vers la droite pour une meilleure visibilité )

5.2 Question - L'application du condom féminin

Glissez les différentes étapes de la mise en place du condom féminin sur la case appropriée
  • Faire un noeud à l'extrémité du condom
  • Insérer le condom à l'intérieur du vagin jusqu'au col de l'utérus en laissant l'extrémité ouverte à l'extérieur du vagin
  • Jeter dans une poubelle
  • Retirer doucement le condom
  • Pincer l'anneau à l'extrémité fermée du condom
  • Tenir l'extrémité du condom à l'extérieur du vagin

5.3 Question - Les méthodes barrières

  • S'abstenir d'avoir une relation orogénitale
  • Faire confiance à Annie et avoir une relation orogénitale
  • Utiliser une digue dentaire du commerce
  • Fabriquer une digue dentaire à partir d'un condom masculin
  • Toutes ces réponses

Cochez les réponses qui s'appliquent pour la situation suivante :

 

Julie aimerait avoir une relation orogénitale avec Annie. Malgré le fait que cette dernière lui ait affirmé qu'elle ne croyait pas avoir d'ITSS, Julie sait que le seul moyen d'en être certaine est le dépistage. Quels choix sécuritaires s'offrent à elle dans cette situation ? 

5.4 Question - Les barrières à l'utilisation des méthodes de protection

Marie s'apprête à avoir une relation sexuelle avec Pierre et lui demande s'il a un condom en sa possession. Fâché, Pierre lui répond qu'elle ne lui fait pas confiance et que de toute façon, il ne peut pas en porter puisqu'il est allergique.

Que pourrait lui répondre Marie dans cette situation ? 

6. Conclusion

Éléments à retenir

  1. Seules les méthodes barrières peuvent protéger des ITSS
  2. Le condom masculin, le condom féminin et la digue dentaire sont de bons moyens de protection pour diminuer le risque de contraction d'une ITSS
  3. Il est important de connaître nos propres barrières à l'utilisation des moyens de protection afin d'avoir des pratiques sexuelles sécuritaires

7.1 Évaluation de la capsule

  • Homme
  • Femme
  • Préfère ne pas répondre

Les questions qui suivent visent à connaître les caractéristiques des apprenants, les résultats demeureront anonymes.

De quel sexe êtes-vous ?

7.2 Évaluation de la capsule

  • Moins de 20 ans
  • 20 à 30 ans
  • 31 à 40 ans
  • 40 ans et plus

Dans quel groupe d'âge vous situez-vous ?

7.3 Évaluation de la capsule

  • À votre avis, est-ce que le contenu était assez complet pour couvrir vos besoins d'apprentissage ?
  • À votre avis, est-ce que la façon de présenter le matériel (e-learning) était adapté au contenu présenté ?
  • À votre avis, est-ce que la façon de présenter le matériel (e-learning) était adapté à votre style d'apprentissage ?
  • À votre avis, est-ce que la façon de présenter le matériel (e-learning) était adapté à votre niveau de compréhension ?
  • À votre avis, est-ce que la qualité visuelle et la narration étaient adéquats ?
  • À votre avis, aurait-il été préférable d'offrir cette formation en face à face ?

Les questions qui suivent visent à déterminer votre appréciation globale de l'activité. Les résultats demeureront anonymes.

Cliquez sur vrai si vous êtes en accord avec les déclarations ci-dessous, ou cliquez sur faux si vous êtes en désaccord.

8. Références

Références

Agence de la santé du Canada (ASPC). (2016). Lignes directrices canadiennes sur les infections transmissibles sexuellement. Repéré à http://www.phac-aspc.gc.ca/std-mts/sti-its/cgsti-ldcits/section-5-4-fra.php 

Fédération du Québec pour le planning des naissances (FQPN). (2016). Condom interne [illustration]. Repéré à http://www.fqpn.qc.ca/?methodes=condom-feminin 

Fédération du Québec pour le planning des naissances (FQPN). (2017). Les méthodes contraceptives. Repéré à http://www.fqpn.qc.ca/public/informez-vous/contraception/methodes-contraceptives/

Fédération du Québec pour le planning des naissances (FQPN). (2015). Sécurisex. Repéré à http://www.fqpn.qc.ca/public/informez-vous/sexualites/securisexe/

Franckin, J. (2017). Condom [photographie]. Repéré à https://pixabay.com/fr/pilules-pr%C3%A9servatif-choix-vih-sida-1899029/

Laberge, G. (2013). Les corrélats internes et intra et interpersonnels de la sexualité à risque chez les adolescents et les jeunes adultes (Thèse de doctorat inédite). Université du Québec à Trois-Rivières, QC.

Lacombe, E. (2005). Le condom questions et réponses. Repéré à https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/documents/formation/itss/14-Article-LeCondom_Questions-Reponses.pdf

Suite

Vous pouvez maintenant passer à la capsule 3 : le dépistage des ITSS

Capsule 3 - Le dépistage des ITSS

Introduction

Plan de la capsule 3 

Partie 1 :

  • Quand se faire dépister
  • Où se faire dépister


Partie 2 : 

  • Question de compréhension
  • Évaluation de la capsule

Introduction

Introduction

  • Les bilans de routine ne sont pas suffisants pour affirmer que vous n'êtes pas atteint d'une ITSS
  • Des prélèvements particuliers peuvent être nécessaires selon l'ITSS

1. Quand se faire dépister

Une fois par année

  • Homme ayant relations sexuelles avec d'autres hommes (HARSAH)
  • 25 ans et moins sexuellement actives
  • Travailleurs du sexe, clients et partenaires
  • Utilisateurs de drogues par injection/inhalation et leurs partenaires
  • Partenaire de personne ayant le VIH
  • Personne ayant un nouveau partenaire qui a eu un partenaire dans la dernière année
  • Partenaire incarcéré
(INSPQ, 2015), Figure 1. Dépistage, Image libre de droits.



Aux trois à six mois

  • Partenaires multiples dans la dernière année



(ASPC, 2016)

De façon ponctuelle

  • Risque de contamination s'est produit
  • Symptômes d'ITSS
  • Faire le point sur votre santé sexuelle
  • Débute une nouvelle relation
  • Envisage une grossesse
(MSSS, 2016 ; Plate-Forme Prévention Sida ; 2015), Figure 2. Médical, Image libre de droits.

Quand cesser l'utilisation 

du condom ? 

Deux personnes exclusives

Relation stable et régulière

Résultats ITSS négatifs pour les deux partenaires

(MSSS, 2016)

2. Où se faire dépister


Les résultats demeureront confidentiels

CLSC

Cliniques de soins infirmiers

GMF

Cliniques médicales

Centres hospitaliers

Établissements scolaires

Centres de planification des naissances

Certains organismes communautaires

(Plate-Forme Prévention Sida, 2015)

3.1 Question - Le dépistage

  • Il a peur des aiguilles et ne veut pas subir de prise de sang
  • Il craint que son médecin brise la confidentialité et divulgue l'information
  • Il craint que son entourage sache qu'il va passer un test d'ITSS
  • Toutes ces réponses

Jules est marié à Lorraine depuis plusieurs années. Il arrive à l’occasion à Jules de rencontrer des hommes sur les sites internet ou dans les saunas et d’avoir des relations sexuelles avec ces derniers. Jules a l’habitude d’utiliser des condoms lors de ces relations, mais n’en a pas utilisé la dernière fois. Il aimerait se faire dépister, car il craint d’avoir une ITSS et de la transmettre à sa femme. Par contre, il ne sait pas où consulter, car il craint d’être reconnu par son médecin de famille.

Quels sont les deux obstacles au dépistage des ITSS qui empêchent Jules de consulter ? (Cochez les deux réponses qui s’appliquent le plus)

4. Conclusion

Éléments à retenir

  1. Il est nécessaire de passer des tests spécifiques aux ITSS afin de savoir si on en est atteint puisque les bilans sanguins annuels ne sont pas suffisants
  2. Les résultats des tests de dépistage demeureront confidentiels
  3. Le port du condom est conseiller jusqu'à ce que deux personnes soient dans une relation stable et régulière avec le même partenaire et qu'ils ont des résultats négatifs au test de dépistage des ITSS

5.1 Évaluation de la capsule

  • Homme
  • Femme
  • Préfère ne pas répondre

Les questions qui suivent visent à connaître les caractéristiques des apprenants, les résultats demeureront anonymes.

De quel sexe êtes-vous ?

5.2 Évaluation de la capsule

  • Moins de 20 ans
  • 20 à 30 ans
  • 31 à 40 ans
  • 40 ans et plus

Dans quel groupe d'âge vous situez-vous ?

5.3 Évaluation de la capsule

  • À votre avis, est-ce que le contenu était assez complet pour couvrir vos besoins d'apprentissage ?
  • À votre avis, est-ce que la façon de présenter le matériel (e-learning) était adapté au contenu présenté ?
  • À votre avis, est-ce que la façon de présenter le matériel (e-learning) était adapté à votre style d'apprentissage ?
  • À votre avis, est-ce que la façon de présenter le matériel (e-learning) était adapté à votre niveau de compréhension ?
  • À votre avis, est-ce que la qualité visuelle et la narration étaient adéquats ?
  • À votre avis, aurait-il été préférable d'offrir cette formation en face à face ?

Les questions qui suivent visent à déterminer votre appréciation globale de l'activité. Les résultats demeureront anonymes.

Cliquez sur vrai si vous êtes en accord avec les déclarations ci-dessous, ou cliquez sur faux si vous êtes en désaccord.

Références

Références

Agence de la santé du Canada (ASPC). (2016). Lignes directrices canadiennes sur les infections transmissibles sexuellement. Repéré à http://www.phac-aspc.gc.ca/std-mts/sti-its/cgsti-ldcits/section-5-4-fra.php 

Delavie, P. (2017). Dépistage [photographie]. Repéré à https://pixabay.com/fr/science-biologie-%C3%A9prouvette-liquide-1336663/

Fédération du Québec pour le planning des naissances (FQPN). (2016). Dépistage ITSS sans ordonnance. Repéré à http://www.fqpn.qc.ca/actualites/depistage-itss-sans-ordonnance/

Institut National de Santé Publique du Québec (INSPQ). (2015). Portrait des infections transmissibles sexuellement et par la sang (ITSS) au Québec. Repéré à https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/publications/2067_portrait_infections_sexuellement_sang.pdf 

Ministère de la Santé et des Services sociaux. (2016). Guide québecois de dépistage, infections transmissibles sexuellement et par le sang. Québec, Qc: Gourvenement du Québec. Repéré à http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000090/

 Plate-Forme Prévention Sida. (2015). Le dépistage. Repéré à http://les-bons-reflexes.org/le-dépistage

Urban, E. (2017). Médical [photographie]. Repéré à https://pixabay.com/fr/m%C3%A9dical-pharmacie-la-maladie-342446/